Portrait Cosmétique : Eugène Rimmel, le prince des parfums à l’origine du mascara

Portrait cosmétique Eugène Rimmel-1

Portrait Cosmétique :
Eugène Rimmel, le prince des parfums à l’origine du mascara

Ils ont révolutionné la cosmétique et son univers. Grâce à leurs découvertes, leur héritage ou encore leur influence dans le monde 🌍, ils ont bouleversé notre quotidien et le paysage des cosmétiques. De la commercialisation de soins pour le visage, la peau ou les cheveux, au développement d’instituts bien-être ou encore la marchandisation de l’esthétique, ces personnalités ont changé la donne. Des actes qui, aujourd’hui encore, continuent d’influencer le secteur. Mais qui sont ces femmes et hommes qui ont révolutionné les cosmétiques 🧐 ? Pour tout savoir sur leurs histoires hors du commun et leurs destins incroyables, la Biotyfull Team vous propose une série de portraits pour partir à leur rencontre.

Dans le premier numéro de cette chronique, c’est l’histoire incroyable d’Helena Rubinstein qui était à l’honneur. Cette Polonaise, expatriée en Australie, est partie à la conquête du monde en alliant science et cosmétiques, émancipation des femmes et pouvoir, mais aussi beauté et individualité ✊.

👉 Pour tout savoir sur le Portrait cosmétique d’Helena Rubinstein, partez à la découverte de son destin renversant.

Aujourd’hui, tous les projecteurs se tournent vers une autre figure émérite de l’univers cosmétique : Eugène Rimmel. Connu davantage à l’époque pour son don de parfumeur 👃, ce scientifique du XIXème siècle a bouleversé le secteur grâce à sa plus grande découverte : le mascara. Une invention qui a transformé la routine make-up de millions de femmes et d’hommes 👁️. En route pour le portrait cosmétique d’Eugène Rimmel !

Portrait cosmétique Eugène Rimmel-6

1/ Son histoire personnelle : qui, quoi, où, comment ?

Chez les Rimmel, les parfums c’est avant tout une histoire de famille. Avant de devenir célèbre dans l’univers des cosmétiques, Eugène Rimmel, accompagné de son père, s’est construit une célèbre réputation dans les senteurs. Après avoir appris toutes les ficelles du métier auprès des plus grands noms français du milieu, le père d’Eugène Rimmel décide de s’expatrier en 1834 de l’autre côté de la Manche : « London is calling » ! 🇬🇧

Ce qui le pousse à partir : une opportunité professionnelle impossible à décliner pour cet amoureux des odeurs. Alors âgé de treize ans, Eugène Rimmel va suivre les traces de son père en devenant son apprenti. Si le succès semble au rendez-vous, le fils aîné de la famille, avec son sens aigu des affaires, décide d’ouvrir une boutique familiale en 1844 aux côtés de son père. Le lieu : Bond Street. Le nom : « La chambre de Rimmel ». L’aventure est lancée !

Portrait cosmétique Eugène Rimmel-3

L’entreprise « Rimmel London » (qui existe encore aujourd’hui sous l’entreprise Coty) débute avec ce duo complémentaire : le père étant le maître d’œuvre et le nez de leur partenariat et Eugène Rimmel le scientifique et l’homme d’affaires. C’est un succès incroyable ! Amateurs, connaisseurs et même professionnels sont unanimes : les parfums Rimmel sont des instants olfactifs d’exception.

De plus, cocorico français : la plupart des fleurs utilisées sont importées d’une célèbre contrée de l’Hexagone : la capitale mondiale du parfum, Grasse 🌹🌺🌻🌷🌼🌸. Mais, ce qui va faire la renommée des entreprises Rimmel est ailleurs !

2/ Son influence : l’invention du mascara pour sublimer le regard en toute sécurité

Alors que les affaires ont le vent en poupe, pas question pour Eugène Rimmel de rester sur ses acquis. Bien que la société Rimmel London ait réussi ses grands débuts, il est temps de se diversifier.

À côté des parfums, ce chimiste en herbe développe une gamme de produits cosmétiques. Crèmes, poudres, et autres soins vont remplir les étals de son magasin pour le plus grand bonheur des Londonien.nes de l’époque.

Mais c’est en 1880 qu’Eugène Rimmel cherche une solution à un problème rencontré par de nombreux.ses client.es qui se maquillent les yeux. La toxicité des produits en vente pour les yeux pose souci. Ni une, ni deux, Eugène Rimmel va tenter de trouver LE produit pour sublimer le regard. Et c’est avec une réussite certaine qu’il sortira le premier mascara non toxique en 1880 😊.

Portrait cosmétique Eugène Rimmel-4

Mais attention, on est encore loin du tube de mascara que l’on connaît aujourd’hui ! À l’époque, il s’agit d’un bloc noir sur lequel il faut frotter un pinceau ou une petite brosse humide pour ensuite colorer et allonger les cils. L’outil parfait pour sublimer le regard. Ce bloc noir se constitue, entre autres, de distillat de pétrole et de vaseline. Un combo gagnant qui va permettre à Eugène Rimmel d’obtenir une texture malléable et applicable sur les cils de manière simple et facile.

⭕ Anecdote de la Biotyfull Team : C’est Helena Rubinstein qui va créer le mascara en tube tel qu’on le connaît aujourd’hui. Elle commercialisera aussi le premier mascara waterproof.

👉 Pour aller plus loin : voici les conseils de la Biotyfull Team sur comment choisir son mascara bio.

3/ Son héritage : les débuts du marketing dans la beauté & un manifeste des odeurs

Désormais, le nom d’Eugène Rimmel est même rentré dans le dictionnaire. En France et en Italie par exemple, le rimmel est devenu le nom commun pour désigner le mascara. Une avancée marquante qui a bouleversé la cosmétique et la routine make-up de nombreux.ses d’entre vous. Mais hors de question de se limiter aux frontières anglaises. Cet industriel va s’exporter partout dans le monde. Il va alors ouvrir une boutique à Paris (rue des Italiens pour les fins connaisseurs Parisien.nes) en 1859. C’est le début de la stratégie marketing mise en place par Eugène Rimmel pour toucher le plus grand nombre. Mais le chimiste n’en oublie pas pour autant ses premiers amours ❤.

Portrait cosmétique Eugène Rimmel-5

En 1870, l’homme au nez magique publie un manifeste pour tous les amoureux des parfums. Il retrace ainsi l’histoire de cette discipline.  « L’art du parfumeur eut un double but : reproduire, nuancer, varier à l’infini les milles senteurs que crée la nature pour la délectation de notre odorat, et composer des cosmétiques pour préserver les attraits de la femme dans toute leur fraîcheur, et les défendre vaillamment contre les attaques de ce rude adversaire qu’on nomme le Temps », extrait de « Le livre des parfums », 1870. Une œuvre majeure qui va peindre l’évolution du secteur et des traditions. Eugène Rimmel s’éteint en février 1887 à l’âge de 66 ans.

Voilà, cette nouvelle chronique touche à sa fin avec le Portrait Cosmétique d’Eugène Rimmel ! Vous savez désormais presque tout sur l’inventeur du mascara. De sa passion des odeurs à la création de cosmétiques, Eugène Rimmel s’est créé son propre empire à la fin du XIXème siècle. Digne petit-fils d’un cultivateur de fleurs grassois, fils d’un nez de renom, ce franco-britannique va bousculer les convenances. Il va s’imposer dans le secteur de la beauté notamment par son invention phare : le mascara. Mais, vous le verrez plus tard, il est loin d’être le seul à avoir bouleversé l’univers des cosmétiques …

Alors, qu’avez-vous pensé du portrait cosmétique Eugène Rimmel ? Connaissez-vous une figure iconique des cosmétiques ou de la mode dont vous vous voudriez connaître l’histoire ? Rendez-vous prochainement pour le nouveau portrait d’une femme ou d’un homme ayant révolutionné la cosmétique 😘.

Emilie de la Biotyfull Team

Portrait Cosmétique : Eugène Rimmel, le prince des parfums à l’origine du mascara
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *