La saponification : la recette d’un savon DIY

recette savon

La saponification : la recette d’un savon DIY

Aujourd’hui, nous allons vous dévoiler les secrets de la saponification, le procédé qui permet d’obtenir un savon 🧼. Cette réaction chimique date de la nuit des temps. En effet, on retrouve des textes décrivant l’obtention de savon qui datent du Ve siècle avant JC 😮. Il s’agit d’une technique ancestrale, revenue à la mode ces dernières années et remise au goût du jour. 🌞

👉 Pour tout savoir sur le savon : Différence entre savon de Marseille et savon saponifié à froid, le Savon d’Alep, le Savon Noir, Comment et pourquoi un savon lave…

Alors, voici de quoi enrichir davantage vos connaissances avec cette recette de savon DIY. Pour ce faire, nous allons tout d’abord parler un peu de théorie. 📚 Mais, rassurez-vous, vous allez voir, c’est pas sorcier ! 🧙

1/ La réaction de saponification

La partie chimie

Il s’agit de la transformation d’un corps gras (huile, beurre, cire ou graisse animale) en savon à l’aide d’une base forte, hydroxyde de sodium (ou soude) NaOH ou hydroxyde de potassium (ou potasse) KOH. De plus, au cours de cette réaction, un ingrédient que vous connaissez tous.tes est créé : la glycérine.

Cette réaction chimique dégage beaucoup de chaleur et est réversible. Eh oui, à l’aide d’un acide, on peut retransformer le savon en acide gras 🧪 !

En fait, il existe deux types de saponification :

  • Saponification solide avec de la soude NaOH.
  • Saponification liquide avec de la potasse KOH.

Du coup pour un objectif zéro déchet, on se focalise plutôt sur la saponification solide. Cependant, sur le principe, la saponification liquide est quasiment identique, avec seulement une dilution en plus.

Dernière étape, rentrons un peu plus dans les détails : un corps gras est composé de triglycérides, c’est une association de triesters d’acides gras avec une chaîne carbonée, qui peut être saturée ou insaturée, et courte ou longue. Les différentes longueurs de chaînes vont procurer des propriétés différentes aux corps gras et donc aux savons.

L’élaboration de la recette théorique

Pour créer votre recette de savon, il faut connaître l’indice de saponification IS. Mais qu’est-ce que c’est ?

C’est la quantité nécessaire de soude pour saponifier un gramme de corps gras. Chaque corps gras a son propre indice de saponification.

🚨 Attention, les indices de saponification avec la soude ou la potasse sont différents, il faut être vigilant.e 🚨.

Pour nous simplifier la vie et ne pas partir dans des calculs à tout va, il existe des calculateurs de saponification sur internet qui permettent de connaître toutes les quantités de soude et d’eau à mettre en fonction du mélange d’huiles souhaité dans votre recette de savon.

Comme on travaille avec de la soude, qui est quand même assez corrosive, il vaut mieux faire une réduction d’au moins 5% de soude par rapport à la quantité trouvée. Ainsi, on est sûr qu’il ne restera pas une trace de soude une fois qu’elle aura saponifié les huiles (on peut aussi mettre un peu plus d’huile, ce qui est encore mieux pour profiter encore plus de leurs propriétés nourrissantes, adoucissantes ou autres). Mais tout est détaillé dans les calculateurs, pas de panique 😉 !

Le choix des ingrédients

En ce qui concerne la soude, vous la trouverez dans des drogueries, magasins de bricolage… Il est possible qu’elle soit sous forme solide de cristaux (il vous faudra donc la diluer dans de l’eau déminéralisée) ou déjà diluée sous forme de lessive de soude. Faites attention à bien le préciser dans le calculateur 😊.

Pour le choix de vos corps gras, on vous invite à regarder les acides gras qui les composent, qui confèrent des propriétés différentes aux savons que vous fabriquez. Effectivement, les acides gras saturés vont donner plus de dureté aux savons. Les insaturés, quant à eux, seront plus nourrissants. Enfin, ceux riches en acide laurique vont plus mousser 🧼.

recette savon - 1

Pour finir avec la théorie, vous pouvez ajouter (à la fin de votre recette de savon) quelques additifs tels que des colorants (naturels, bien sûr !), du parfum, des huiles essentielles, ou encore de la vitamine E, qui sert d’antioxydant si vous avez un surplus important d’huiles sensibles au rancissement.

Maintenant, place à la fabrication 👨🏻‍🔬 !

2/ La saponification en pratique

Le matériel nécessaire

Pour bien commencer, il faut être équipé.e comme un.e vrai.e petit.e chimiste. 👨‍🔬 Pour cela, vous aurez besoin :

  • D’un saladier et d’un bécher (ou tout autre petit récipient en verre ou inox qui résiste à la chaleur) ;
  • D’une balance assez précise ;
  • D’une cuillère et/ou spatule en inox, silicone ou plastique (pas de bois !) ;
  • D’un thermomètre adapté ;
  • D’un mixeur à pied plongeant ;
  • De moules à savon ;
  • D’une blouse, de gants, de lunettes de protection et d’un masque (si vous utilisez de la soude en cristaux et donc à diluer).

Le mode opératoire

Une fois que vous avez choisi et calculé les proportions de votre recette de savon DIY, c’est parti ! 🏃‍♂️ Voici les étapes pour sa confection :

  • Pesez chaque élément séparément ;
  • Avec la soude sous forme de cristaux, faites le mélange dans le plus petit récipient (une fois votre attirail de protection enfilé 😉) ;

⚠ Attention, versez bien la soude DANS l’eau, surtout pas l’inverse. ⚠ Il y a un fort dégagement de chaleur au cours de cette réaction. Il faudra donc attendre un peu que la température du mélange diminue avant de l’ajouter au reste des ingrédients.

  • Au bain-marie, chauffez légèrement les huiles et/ou beurres entre 35°C et 50°C pour que tous soient sous forme liquide ;
  • Puis, retirez du bain-marie ;
  • Versez la soude dans le mélange d’huiles (et pas l’inverse) et mixez ;
  • Alternez entre mixeur et mélange classique à la main pour ne pas surchauffer votre mixeur ;
  • La pâte va s’épaissir petit à petit et laisser « une trace » quand on soulève le mixeur ;
  • Ajoutez vos additifs au début de la “trace”, mélangez et ne tardez pas à verser votre pâte dans les moules avant qu’elle ne soit trop épaisse ;
  • Recouvrez le moule d’un film plastique + d’un torchon pendant 48h ;
  • Démoulez vos savons et laissez-les sécher pendant 4 semaines pour laisser le temps à la réaction de se faire complètement.recette savon -2

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour faire de supers savons solides DIY ! 🛀

Alors, lancez-vous dans les savons corps ou visages ! Qu’ils soient exfoliants ou nourrissants, trouvez LA recette de savon DIY faite pour vous 🌺. Allez-vous vous laisser tenter ?

Apolline de la Biotyfull Team

La saponification : la recette d’un savon DIY
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *