Slow consommation : Pourquoi s’essayer à la SLOW consommation ?

slow consommation

Pourquoi s’essayer à la SLOW consommation ?

S.L.O.W., quatre lettres, une syllabe, un mot qu’il est aujourd’hui impossible de ne pas connaitre dès lors qu’on s’intéresse un peu au BIO. Que vous soyez en ville ou en campagne, de la génération silencieuse ou des milléniales, plus qu’un mot c’est une idée, un concept, un lifestyle. Mais alors, qu’est-ce qui génère cet engouement ? Qu’est-ce qui nous pousse aujourd’hui à nous y intéresser voire même, pour une partie d’entre nous ici, à y passer ? Décryptons ensemble les leviers qui poussent les français à préférer cette alterconsommation un peu militantiste : la SLOW consommation. ✊.

Entre adeptes du bio et partisans de la slow consommation, la différence n’est finalement que très subtile. C’est ce qu’on pourrait appeler « l’ultra » éthique des cosmétiques. Dans cette vision, sont bannis tous les ingrédients nocifs (bien entendu), et les bons ingrédients sont associés à plus de sobriété. C’est en quelque sorte prôner le minimalisme.

Il est devenu contre-nature (notez le jeu de mot 😅) de ne pas penser aux conséquences de nos actes sur la planète et l’environnement. Et c’est là que la slow consommation prend tout son sens, avec des systèmes de production « clean », qui ne rejettent pas dans les sols ou l’atmosphère des substances qui viendraient davantage abîmer notre « mère » la Terre. Quoi de mieux que de se faire du bien, tout en préservant le bijou qu’est notre planète, et en profitant de produits de meilleure qualité ?

La transparence est un des piliers du “mouvement”. Forts de l’absence de produits chimiques dans leur production ou leur conception, ces produits bénéficient donc de nos faveurs. À l’heure de la prise de conscience, nous, consommateurs, revendiquons la possibilité d’être maîtres de nos actions. Souhaitant prendre notre futur entre nos mains, les produits de slow consommation sont des alliés de poids pour « consommer éthique », que ce soit dans l’assiette ou pour nos jolies peaux. Ce concept donne naissance à des consommateurs réfutant ce qu’on pourrait appeler l’idéal matérialisme occidental.

Face à cette nouvelle quête de sens et à un monde qui bouge à vive allure (voire parfois trop), la revalorisation vers l’essentiel est devenue primordiale à quiconque privilégiant sa santé, son environnement et sa conscience. Ce qui est finalement tout à fait louable (voire logique ?) et déterminant. Moins de packaging, pas de fioriture, l’objectif étant d’éliminer tout élément ostentatoire.

Le terme de slow consommation prend ainsi tout son sens. Ce sont des réflexes à acquérir lors de l’acte d’achat afin d’éviter toute emplette inutile. Ainsi, investir et faire vivre un système de production qui place l’humain et la planète avant des considérations financières finalement court-termistes.

Préférer un mode de consommation conscient inclut l’achat de biens conscients. Greenwashing et marketing à outrance sont définitivement bannis ; les fausses promesses ne font plus partie du jeu.

👉 Stop info : Pour savoir enfin ce que signifie le greenwashing

Voici donc les principaux leitmotivs qui conduisent à prendre le virage de la slow consommation, auxquelles viennent s’ajouter, dans des proportions moins flagrantes mais tout aussi importantes, le bénéfice pour les animaux et les producteurs, le rapport qualité-prix, ou encore l’attachement à une marque. Sans compter que le fameux « home made » a un côté ludique et fun ! 😉

En ce sens, un label a été créé pour prôner ce type de consommation : la Slow Cosmétique®. Savoir-faire traditionnel et prix justes en sont les maîtres-mots. Créé par Julien Kaibeck, il suit une charte draconienne fondée sur 4 revendications majeures : modération, intelligence, écologie et éthique assurant qualité et transparence au consommateur. Certains produits arborant fièrement ce label vous ont notamment été présentés dans vos Biotyfull Box. Nous espérons qu’ils vous ont plu et vous plairont encore !

👉 #stoppépite : Enveloppez votre corps de douceur avec la boue d’enveloppement de SECRETS DES FÉES

Du coup, chez nous, nous nous sommes toutes mises à faire un grand ménage de printemps dans nos salles de bain car, finalement, la clé du bonheur est de se contenter de peu (ou presque 😉).

Si jamais un levier auquel vous penseriez n’a pas été exposé ici, n’hésitez pas à nous écrire pour le partager. Parce qu’en définitive, toutes les raisons sont bonnes pour faire partie de la grande famille de la SLOW consommation ! 😍

Slow consommation : Pourquoi s’essayer à la SLOW consommation ?
5 (99.79%) 97 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *