Être végan : la nouvelle tendance à adopter ?

Véganisme étre végane

Être végan : la nouvelle tendance à adopter ?

Salut tout le monde ! C’est Zoé, la fan des cosmétiques bio et l’adepte des produits naturels. Il faut absolument que je vous raconte la dernière. Il y a quelques jours, j’étais invitée à un apéro entre copines. Au moment de passer à table, l’une d’elles, Marie, nous annonce en grande pompe qu’elle est devenue végane. « Ça y est, je me suis décidée, ça fait une semaine ! », lance-t-elle, tête haute et regard déterminé. Autour de la table, c’est la surprise générale ! Si nous avions toutes une vague notion, être végan, c’est quoi exactement ?

Selon Marie (et la définition du Larousse, j’ai été vérifier 😉), le véganisme est « un mode de vie alliant une alimentation exclusive par les végétaux et le refus de consommer tout produit d’origine animale ». En gros, bye bye la viande, le poisson mais également tous les produits issus de l’exploitation des animaux. Exemple : pas d’œuf, pas de fromage, adieu les yaourts, mais pas seulement … Si cela concerne surtout l’alimentation, le véganisme est un mode de vie qui s’applique à tout : des cosmétiques en passant par le textile (pas de cuir, pas de laine…) ou encore les produits ménagers.

Marie a sauté le pas, et elle n’est pas la seule en France à s’être lancée dans l’aventure. Si le vert (#AttentionAuGreenWashing) est devenu le nouveau noir en 2018, le véganisme est devenu, lui, le nouveau concept à la mode. Décryptage d’un phénomène de société.

En savoir plus : 👉 Pour tout savoir sur le Greenwashing et ne pas tomber dans le panneau, c’est par ici

Le véganisme en France, un boom considérable

Dès la fin du repas et de retour dans mon appartement, je suis allée me renseigner. Si Marie a pris cette décision, elle est loin d’être la seule !

En France, selon une enquête de 2012, plus de 2 millions de végétaliens (mot français initial pour végan, qui n’est rentré dans le dictionnaire qu’en 2015) sont répertoriés sur notre territoire. Cela représente près de 2 % de la population ! Je suis même tombée sur un article de « Capital », qui rappelle, que chaque année le véganisme connait une croissance de 80% ! Waouh ! Alors que certains pourraient associer ce mouvement à une communauté baba cool adeptes des sarouels et des virées en camping pour se connecter à la nature, de plus en plus de citadins s’y mettent.

La tranche d’âge la plus active : les 18-24 ans. Et qui dit jeunesse, dit nouveaux moyens de communiquer. Réseaux sociaux, marche active, regroupements collectifs, actions coup de poing ou vidéo choc, la défense de la cause animale n’a jamais connu une telle ampleur.

A la base, le véganisme s’inspire surtout d’un mouvement de pensée appelée l’antispécisme. Le mot fait peur, mais, rassurez-vous, rien de très compliqué ! Le spécisme : c’est considérer que des espèces (comme l’homme par exemple) sont supérieures aux autres. C’est pourquoi certaines personnes refusent de participer à l’industrialisation des animaux. Comme Marie !

Lors du repas, elle m’a raconté qu’il est plutôt facile, aujourd’hui en France, de devenir végan. Se passer du beurre, des œufs ou encore du lait semble pourtant impossible, a priori. En réalité, de nombreux compléments alimentaires ont été mis en place pour remplacer ces aliments. Une variété de laits végétaux a, par exemple, fait son apparition depuis quelques années (lait de soja, lait d’amande, ou encore lait de coco). Preuve à l’appui, pour le « carrot cake » qu’elle a apporté lors de notre dîner (je lui demanderai la recette si ça vous intéresse 😉), Marie n’a pas utilisé d’œufs mais de l’huile de coco !

Stars et endroits branchés, le véganisme c’est « in » les filles ! Et ça peut surtout faire du bien ! 😉

Le lendemain de ce fameux dîner, Marie m’a emmenée dans un concept store végan pas loin de chez elle. L’endroit a tout d’un espace cocooning qui alterne entre un côté bobo et une ambiance branchée. En vente sur des étals en bois : des chaussures en imitation cuir, des savons bio ou encore des pâtisseries entièrement véganes. Mais ce qui m’étonne :  le monde qui s’y trouve !

La preuve : les plus grandes stars de la planète se sont toutes données le mot. Véritable phénomène à Hollywood, pas une vedette qui n’ait adopté ce régime. Si Beyonce a décrété que le cuir était devenu has been, Leonardo Dicaprio, Leo de son petit nom, est devenu l’une des figures du mouvement. Si on connait son engagement pour la planète, l’interprète de Jack Dawson est avant tout un grand défenseur de la cause animale. Quand Léo parle, on se tait et on écoute ! Précepte numéro 14 de Zoé (#PassionLeo). Et il existe des substituts au cuir. L’alcantara, par exemple, est une microfibre de type ultra suède, souvent utilisée pour les intérieurs d’automobiles et composé de tissu à base de polyester et de polyuréthane. Une alternative intéressante, non ?

Côté cosmétiques aussi (et ça, je m’y connais 😊), le phénomène végan s’est emparé des rayons. Alors que les produits naturels et bio sont devenus mon dada, et qu’il est hors question pour moi d’utiliser des produits testés sur les animaux (c’est d’ailleurs illégal en France et en Europe, pour info …), je n’ai jamais prêté grande attention à la présence ou non d’ingrédient d’origine animale dans mon mascara. Mais quand j’en parle à Marie, elle m’assure que j’en utilise déjà sans le savoir : « Le rouge à lèvres STUDIO 78 que tu portes, par exemple ». Un fait plutôt rare d’ailleurs pour un produit comme les rouges à lèvres. Le souci récurrent pour les marques de maquillage : obtenir cette teinte rouge carmin sans utiliser le CI 75470, issus de cochenille. Pourtant STUDIO 78 a bien réussi à ne pas l’utiliser !👍  Souvent prisé et demandé, ce rouge à lèvres et sa couleur tonifiante ont participé au succès de la Biotyfull Box de décembre dernier.

Alors, entre des marchés à développer et leurs valeurs éthiques, marques et entreprises sont de plus en plus mobilisées par la question. Pour sa biotyfull box de mars 2018, la Biotyfull Team présente d’ailleurs une box SANS ingrédient d’origine animale, à l’instar de celle de décembre que j’avais A-DO-RÉE !

Alors, prêtes à adopter cette nouvelle tendance les filles ?! Qu’en pensez-vous ? Le véganisme : nouveau mode de vie ou tendance éphémère ?

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez. Êtes-vous prêtes à rejoindre Marie et à vous lancer dans cette aventure ?

Dites-nous tout !  😊

Être végan : la nouvelle tendance à adopter ?
5 (100%) 96 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *