Portrait Cosmétique : Elizabeth Arden, la création d’un empire New-Yorkais

portrait cosmétique Elizabeth Arden

Portrait Cosmétique : Elizabeth Arden, la création d’un empire New-Yorkais

Leurs exploits ont révolutionné les habitudes beauté. Leurs destinées extraordinaires ont fait bouger les lignes de l’industrie de la cosmétique. À travers leurs inventions, leurs façons de concevoir les soins, le make-up ou même le parfum, ils influencent notre quotidien. Pour en savoir plus sur ces légendes qui ont façonné notre Histoire, la Biotyfull Team a décidé de retracer leur parcours extraordinaire.

Pour ce numéro inédit, focus sur l’une des figures phares de l’histoire de la cosmétologie : portrait cosmétique Elizabeth Arden. Partie de rien, Elizabeth Arden s’est créé un empire grâce à son sens inné du business et sa vision révolutionnaire de la beauté. États-Unis, Europe, Asie 🌏, sa marque a traversé les frontières et les époques. Intrigué.e ? Il est temps de vous dévoiler son parcours fascinant !

portrait cosmétique Elizabeth Arden-1

Pour découvrir – ou redécouvrir – des destins hors du commun, voici les portraits de personnalités qui ont révolutionné l’univers cosmétique :

Helena Rubinstein : la beauté comme vecteur d’émancipation

🌟 Eugène Rimmel : le prince des parfums à l’origine du mascara

Léonor et Jean-Marie Greyl : l’histoire d’amour au service du cheveu

🌟 Sarah C.J. Walker : la révolution de l’industrie du cheveu afro

Coco Chanel : l’élégance à la française au service du parfum

1/ Son histoire personnelle : qui, quoi, où, comment ?

Si elle a conquis l’univers des cosmétiques en imposant sa marque de fabrique aux États-Unis, Elizabeth Arden est en réalité native de la campagne canadienne. En effet, elle est née à Woodbridge (Ontario) un 31 décembre 1881. Sa mère est Anglaise, son père est Écossais. Elle est élevée dans ce mélange détonnant et devient infirmière pour aider les autres 👩‍⚕. Mais son destin est ailleurs !

💡 Anecdote : le vrai nom d’Elizabeth Arden est Florence Nightingale Graham. Elle décide de changer son patronyme en arrivant à New-York 🌇. Elle choisit Elizabeth d’après un de ses romans favoris d’Elizabeth von Armlin « Elizabeth and her German Garden », et Arden en hommage à un poème d’Alfred Tennyson « Enoch Arden » 📜.

portrait cosmétique Elizabeth Arden-2

Son rêve ? Créer un espace dédié aux femmes et à leur rituel beauté. C’est donc à 30 ans avec 600 dollars en poche 💵 qu’elle débarque dans la ville qui ne dort jamais. Goodbye poutines, l’accent canadien et la campagne d’Ontario, hello Big Apple, building à gogo et surtout “American Dream” ! Et la chance sourit aux audacieux ! Elizabeth Arden en sait quelque chose. En 1910, elle ouvre son premier institut sur la mythique et très huppée 5ème avenue. Et c’est là que tout commence.

2/ Son influence : la création révolutionnaire de l’empire Elizabeth Arden

Celle qu’on surnomme « La Dame en Rose » ouvre donc son institut haut de gamme. Son idée ? Proposer des prestations variées, et surtout, complémentaires. Soins esthétiques, manucures, pédicures et salle de gymnastique, Elizabeth Arden révolutionne ainsi la façon d’appréhender les soins beauté avec une approche holistique. Un concept qui va séduire la gent féminine. C’est un succès fulgurant pour ses instituts, qui vont s’ouvrir un peu partout dans le monde. Cocorico national, un centre sera même ouvert à Paris en 1922 🇫🇷.

Dans sa ligne de mire, des gestes simples comme l’hydratation de l’épiderme, sa protection contre les UV ou encore la pratique sportive. Son concept : miser sur le repos et le bon état de santé des femmes pour obtenir le meilleur « glow » possible. Aussi, dans ses années de gloire, elle ouvrira des « fermes de beauté » dans des endroits reculés Outre-Atlantique. Et même l’ancienne Première Dame Eisenhower tentera l’expérience en 1958.

Depuis ses débuts, en plus de cette approche complète, Elizabeth Arden prône le recours aux innovations scientifiques dans la conception des produits cosmétiques, à l’instar de sa principale concurrente Helena Rubinstein. En 1914, elle fait d’ailleurs la rencontre d’un ingénieur chimiste A.F. Swanson. C’est un coup de foudre professionnel. D’ailleurs, leur coopération durera près de 50 ans 🤝. De leur collaboration naîtra des produits innovants qui sont encore utilisés aujourd’hui.

3/ Son héritage : des innovations make-up & des collaborations en dehors des sentiers battus

Par ailleurs, cette entrepreneuse hors pair va initier de nombreuses révolutions dans l’industrie cosmétique. Ce qu’il faut savoir c’est qu’au XXème siècle (et particulièrement au début des années 1900), le maquillage est considéré comme « vulgaire ». Mais pas question pour Elizabeth Arden de se laisser enfermer dans des cases. Développement de cosmétiques innovants, collaboration de deux ans avec le couturier Oscar de la Renta, créations de tendances, cette business woman va repousser toutes les limites.

portrait cosmétique Elizabeth Arden-3

Ainsi, elle développe des bases de teint adaptées à chaque nuance de peau. Une première dans l’industrie. En plus, elle va aussi instaurer des codes de maquillage comme le « Total Look ». Le but : établir une cohérence de couleurs entre les lèvres, les joues, les yeux et les ongles. Mais elle ne s’arrête pas là ! En outre, elle est la première à introduire du maquillage pour les yeux et à initier la tendance du « makeover » 👁️.

En 1930, elle commercialise le produit qui va la rendre iconique à savoir la « Eight Hour Cream » qui se présente comme un soin multiusage. Fun fact : cette crème a été créée de base pour les pâtes des … chevaux 🐴. Ce produit devient un phénomène, et c’est la renommée populaire qu’attendait cette cheffe d’entreprise.

Parmi les nouveautés proposées par la compagnie de cette amatrice d’art, voici une liste non exhaustive :

  • C’est la 1ère entreprise à intégrer le nom de son fondateur dans un des produits.
  • Elle sera la 1ère à inventer les produits en format voyage.
  • C’est la 1ère dans l’industrie cosmétique à entraîner et envoyer des équipes de vendeurs pour effectuer des démonstrations dans le monde entier.

Pour la fin de sa vie, Elizabeth Arden coulera alors des jours heureux en Irlande dans un haras acquis près de Dublin. Ainsi, elle s’éteindra en 1966 à l’âge de 82 ans et laissera derrière elle un empire mondial.

***

Voilà, ce portrait cosmétique Elizabeth Arden touche à sa fin. Elle a mené une vie extraordinaire, a révolutionné nos habitudes et notre façon de concevoir notre routine beauté. Son mantra : « Être belle est un droit que chaque femme a acquis à la naissance ».

Alors, qu’avez-vous pensé de cette nouvelle édition ? Connaissiez-vous cette emblématique figure de la cosmétique qu’est Elisabeth Arden ? On veut tout savoir en commentaires.

Emilie de la Biotyfull Team

Cet article vous a t-il plu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *