L’upcycling dans les cosmétiques : l’économie circulaire ne connaît plus de frontière !

Upcycling cosmétiques

L’upcycling dans les cosmétiques : l’économie circulaire ne connaît plus de frontière !

Alors que le sort de notre planète est un des enjeux majeurs de notre siècle (et des suivants !), il est impératif de réinventer notre manière de consommer. Si de nombreuses tendances commencent à devenir des automatismes comme le recyclage, certaines autres font seulement leur apparition dans nos habitudes de vie.

Parmi elles, le zéro déchet réussit à sortir son épingle du jeu. C’est pourquoi la Biotyfull Team a décidé de vous accompagner dans cette transition avec la mise en place de tutos faciles et ludiques.

🌎 Quelques exemples de nos missions zéro déchet :

Mais le zéro déchet n’est pas le seul phénomène éco-responsable à connaître un véritable essor. À l’orée de son apogée, l’upcycling ou (surcyclage en français), change la donne dans de nombreux domaines. Chercheurs, artistes, chef.fes d’entreprises ou créatifs.ves en herbe, la plupart, ont décidé d’adopter ce mouvement, qui favorise une nouvelle manière de consommer. Éco-responsable, ludique et novateur, l’upcycling séduit aussi le monde des cosmétiques grâce à ses possibilités infinies.

🧘 Pour aller plus loin, initiez-vous aux spécificités du mouvement de la slow life

Prêt.e.s à plonger dans l’univers de l’upcycling ? En voiture Suzette (ou plutôt en vélo Ludo) 🚲 !

1/ L’upcycling ou le surcyclage : qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, et pour bien comprendre l’upcycling cosmétique, il est important de reprendre les bases. Qu’est-ce que l’upcycling précisément ? D’un point de vue purement sémantique, cela signifie « recycler par le haut ».

upcycling cosmétiques-1

L’idée générale ? Faire du neuf avec du vieux en améliorant la qualité du produit final. C’est donc l’art de transformer des matériaux récupérés en un produit de qualité supérieure. Cette notion est hyper importante dans l’upcycling. C’est d’ailleurs ce qui le différencie du recyclage.

♻ Tout savoir sur le recyclage des produits cosmétiques

Si les deux notions sont proches, elles connaissent donc des points de divergence. Alors que le recyclage est soumis à des étapes de transformation imposées dans le but de concevoir un produit de valeur inférieure ou égale, l’upcycling, lui, impose une idée de valeur ajoutée au produit fini, sans consommer d’énergie supplémentaire dans le processus de transformation.

Upcycling cosmétiques-3

💡 Anecdote historique : c’est Reiner Pilz, en Allemagne dans les années 90, qui invente l’expression « upcycling ». Ancien ingénieur reconverti en architecte d’intérieur, il va théoriser cette notion lors d’un entretien en opposant le recyclage qui « détruit tout » à l’upcycling pour que les produits « inutilisés » prennent de la valeur.

Les avantages de l’upcycling ou surcyclage

Cette nouvelle manière de concevoir le monde de demain possède de nombreux avantages :

🔵 Impact positif sur l’environnement avec la préservation de ressources naturelles directes (pas d’utilisation de nouvelles ressources)

🟢 Réduction directe de la production de déchets (notamment ceux qui ne sont pas recyclables)

🟠 Limitation du gaspillage

🟣 Pas de dépense d’énergie ou d’appel à des ressources pour transformer le produit fini

Des avantages conséquents, qui vont permettre à l’industrie cosmétique de se diversifier.

2/ L’upcycling dans les cosmétiques : un vivier de matières premières pour les entreprises

Si le concept paraît idéal, il peut sembler compliqué d’appliquer cette philosophie de consommation de manière concrète. Détrompez-vous, oh adeptes de l’économie verte 😉 ! En effet, l’upcycling est une des clés de demain pour une économie vertueuse et circulaire pour les entreprises.

L’upcycling : d’une économie traditionnelle vers une économie circulaire

Pour tout vous expliquer, voici le schéma de vie d’un produit dans le cadre d’une économie traditionnelle. Dans un premier temps, il faut procéder à l’extraction des matières premières pour pouvoir composer votre produit cosmétique. Par la suite, ces matières premières sont transformées en produit fini avec une production importante de co-produits, destinés à être jetés. Pour terminer, il s’agit de la consommation du produit fini avec la création de nouveaux déchets (comme le contenant).

Upcycling cosmétiques-2

👉 En parallèle : découvrez tous les secrets sur comment fabriquer un produit cosmétique

Mais l’upcycling révolutionne cette méthode de production en la transformant en économie circulaire. Tout peut être utilisé ou réutilisé. Et ça, le secteur cosmétique l’a bien compris ! La solution upcycling pour les entreprises cosmétiques : utiliser tous les co-produits de l’industrie agroalimentaire pour obtenir des matières premières de qualité.

Par exemple, pour obtenir une huile de fruit de la passion, certaines sociétés récupèrent les graines de fruit écrasées et prêtes à être jetées, pour en extraire de la matière première. Ajoutée comme ingrédient dans le cadre de certains produits cosmétiques, celle -ci peut apporter les vertus apaisantes du maracuja à un autre produit de soin.

⭐ Des huiles cosmétiques aux vertus étonnantes ? Découvrez les propriétés de l’huile d’açai ou l’huile de kukui.

Pépins, noyaux, paille de blé … de nombreux éléments peuvent être destinés à une seconde vie pour améliorer un produit fini.

Économiquement, c’est aussi du « win-win » 💰 pour tous les acteurs du secteur. À la fois, pour les producteurs qui augmentent leurs revenus en valorisant ces matières destinées à être jetées et, pour les entreprises cosmétiques, avec l’acquisition de matières premières de qualité à un meilleur coût.

3/ L’upcycling dans les cosmétiques : donner une seconde vie aux contenants

En parallèle, de nombreuses sociétés cosmétiques ont décidé de s’attaquer à l’après-consommation du produit fini. Pour s’inscrire dans une économie circulaire et éviter la surconsommation, tout le système doit être repensé. C’est pourquoi de gros focus sont faits sur les contenants des produits.

C’est là que l’upcycling rentre aussi en jeu ! Vrac, consignes, recharge …  Il existe plusieurs possibilités pour optimiser le produit fini. Renvoyer ses contenants vides pour les recharger, pouvoir acheter des recharges adaptées à un coût moins important, ou encore acheter ses produits cosmétiques en vrac, sont les tendances à suivre en matière de surcyclage.

Upcycling cosmétiques-5

👉 Tous les détails à retrouver dans la mission zéro déchet : le tuto pour réutiliser ses cosmétiques

Mais l’upcycling est aussi à la portée de tous. Pots en verre vides, coffrets cadeaux, recharges en plastique, ou même les box que vous recevez, tout est TRANS-FOR-MABLE. Aussi, c’est l’occasion de donner une seconde vie complètement différente à ces éléments.

Ce qu’il vous faut : quelques outils de bricolage, votre plus belle salopette et un peu de créativité 🔨.

Par exemple, le pot en verre de la Gelée Soyeuse Nuit à la Rose de FLORAYS présentée dans la Routine Beauté Bio La Rosée est le contenant idéal pour un bougeoir fait maison ou un petit pot pour des mini plantes 🌷. Des idées simples et personnalisables selon vos envies.

🤔 Besoin d’inspiration ? La Biotyfull Box vous soumet quelques idées décos pour réutiliser vos box.

Si la cosmétique est finalement un secteur propice à l’upcycling, de nombreux autres domaines décident de se lancer aussi dans l’aventure. Ainsi, l’orfèvrerie, la maroquinerie, l’art ou encore la mode sautent le pas. En 2020, Jean-Paul Gaultier a lancé toute une collection haute couture upcyclée. « Adieu le flambant neuf, bonjour la flambant vieux ! », était le leitmotiv du couturier.

L’upcycling n’a désormais plus de secret pour vous ! N’hésitez pas à partager avec nous vos meilleures astuces upcycling cosmétiques en commentaires. Hâte de découvrir toutes vos Biotyfull idées 😊 !

Emilie de la Biotyfull Team

L’upcycling dans les cosmétiques : l’économie circulaire ne connaît plus de frontière !
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *